top of page

CAN: Cameroun, encore un coup des "Lions Indomptables"!

Bouaké (Côte d'Ivoire) (AFP) – Les "Lions Indomptables" ne meurent jamais, ils ont remonté deux buts dans une fin de match complètement folle contre la Gambie (3-2) pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique, mardi à Bouaké.


Les joueurs camerounais courent après Christopher Wooh (4) auteur du but de la qualification contre la Gambie, le 23 janvier 2024 à Bouaké
Les joueurs camerounais courent après Christopher Wooh (4) auteur du but de la qualification contre la Gambie, le 23 janvier 2024 à Bouaké


"Ca fait partie de notre ADN, nous sommes comme ça", sourit Rigobert Song, dont l'équipe retrouvera un vieil adversaire, le Nigeria en 8e de finale, le 27 janvier à Abidjan, grâce à sa la deuxième place arrachée pour avoir marqué plus de buts que la Guinée (3e), 5 contre 2.


Et ces buts ont emporté les dernières minutes dans un tourbillon. "On est passé par toutes les émotions, mais on sait que les Camerounais, on ne lâche rien jusqu'à la fin", a raconté Christopher Wooh, élu homme du match et buteur du 3-2, d'un imparable coup de tête (90+1).


Avant cet ultime coup de théâtre, alors qu'il y avait 0-0 à la pause, chaque équipe a plusieurs fois cru tenir son destin en mains, la Gambie a mené 2-1 après la superbe reprise de volée en équilibre du Messin Ablie Jallow (72).


Même après le but de Wooh, les "Scorpions" ont failli revenir à 3-3 dans les dernières secondes (90+5), mais la VAR a vu la main "maradonesque" utilisée par Ebrima Colley pour marquer.


Le buteur des Young Boys Berne pensait quelques minutes plus tôt devenir le héros du match quand, sitôt entré, il a marqué le but du 2-1 (85), qui a ce moment du match donnait des chances aux "Scorpions" de se qualifier parmi les meilleurs troisièmes.


Onana sur le banc


Mais le malheureux défenseur James Gomez a marqué contre son camp sur un centre du Montpelliérain Enzo Tchato (87 csc), brisant le rêve des Gambiens, qui avaient traversé tout le stade pour aller fêter avec leurs supporters le but du 2-1 un instant plus tôt.


Le gardien camerounais André Onana avant le match de la CAN contre la Gambie à Bouaké, le 23 janvier 2024
Le gardien camerounais André Onana avant le match de la CAN contre la Gambie à Bouaké, le 23 janvier 2024

Les deux premiers buts de ce festival sont aussi superbes: un centre en profondeur de Georges-Kevin Nkoudou prolongé adroitement de la tête par Karl Toko-Ekambi (56) pour l'ouverture du score du Cameroun, puis la volée en équilibre d'Ablie Jallow (72), totalement oublié par la défense camerounaise, à la grande joie d'un public ivoirien largement pour les Gambiens.


Les Lions ont donc sauvé leur place au second tour malgré l'ambiance tendue dans leur bunker de l'hôtel à Yamoussoukro, entre la soufflante du président de la Fédération Samuel Eto'o dans les vestiaires après le premier match contre la Guinée (1-1) et la nouvelle affaire André Onana.


Autorisé à arriver en retard et à manquer le premier match, le gardien de Manchester United avait joué contre le Sénégal sans rien pouvoir faire (3-1). Contre la Gambie il a de nouveau laissé la cage à Ondoa, qui a été brillant devant Ali Sowe (6, 70), Yankuba Minteh (35) ou Musa Barrow (38), son plus bel arrêt du match.


La joie des Camerounais sur le but de Christopher Wooh contre la Gambie, le 23 janvier 2024 à Bouaké
La joie des Camerounais sur le but de Christopher Wooh contre la Gambie, le 23 janvier 2024 à Bouaké

Une autre compétition commence maintenant avec les matches à élimination directe. Gare au formidable sens de la compétition des quintuples champions d'Afrique, en 2017 déjà ils étaient passés de justesse, semblaient faibles, et ils avaient remporté leur cinquième étoile continentale.


© 2024 AFP

6 vues0 commentaire
bottom of page