top of page

Sa Majesté Patrick ELONG KOTTO est mis à la tête du CPTAC/PACTCA.


Sa Majesté Patrick ELONG KOTTO, Chef du village BANYA à Douala-Akwa Nord.

"Le 13 Janvier 2024 s'est tenue à Cotonou au Bénin, l'assemblée générale ordinaire du conseil panafricain des Autorités Traditionnelles et Coutumières en abrégé CPTAC/PACTCA. Au cours de cette assemblée générale, la révision des texte de cet auguste organe traditionnel a été faite et un nouveau bureau installé avec à sa tête Sa Majesté Patrick ELONG KOTTO."


Le Conseil Panafricain des Autorités Traditionnelles et Coutumières (CPATC/PACTCA) est une association créée à l’initiative des gardiens des traditions de plusieurs pays d’Afrique, réunis en République du Bénin les 28, 29 et 30 septembre 2014 à DAHE pour jeter les bases de l’Organisation, puis en Assemblée Générales Constitutives du 23 au 26 juillet 2016 à Cotonou qui en abrite le siège, avec l’accompagnement du Centre International de Recherche et de Documentation sur les Traditions et Langues Africaines (CERDOTOLA).



Ses objectifs sont principalement, la promotion du dialogue intercommunautaire, la réconciliation et la tolérance entre groupes ethniques, en particulier dans les pays en conflits ; la mise à contribution de l’expérience, du savoir et du savoir-faire des autorités traditionnelles et coutumières dans le domaine de la prévention , la résolution et la gestion des crises et conflits en Afrique ; le soutien à la reconstruction post-conflit, la paix et le développement, la promotion de la gouvernance locale et du respects des principes éthiques et moraux liés au caractère sacré de la personne humaine ; enfin, la promotion du patrimoine africain et la revendication des biens culturels illégalement exportés.


Cérémonie d'installation du nouveau Président du CPTAC/PACTCA.

La chefferie traditionnelle étant une institution sacrée depuis la nuit des temps doit à travers cette fédération jouer son rôle, celui de retour à la religiosité, au fonctionnement sociale et societale africaine qui sont victime d'une banalisation vis à vis des autres cultures eurocentriques.


Cérémonie d'installation du nouveau Président du CPTAC/PACTCA.


À s'entenir au discours de circonstance tenue ce jour, le futur est prometteur. Un travail de fond sera fait pour redorer le blazon des chefferies de villages, de groupements, des cantons mais aussi le retour des royaumes. Un lobbying est à envisager avec les institutions étatiques nationales, continentales et même internationales. Le conseil pense en outre construire des écoles initiatiques et sacerdotales dans plusieurs localités des pays membres.



L'Afrique est le temple mère d'une culture qui regorge une science atypique aux antipodes du commun. Par exemple la lecture du temps sans horloge mais par le chant du coq ou de la perdrix, des morales contenues dans les contes de Leuk le lièvre, Kulu la tortue ou encore de Zé la panthère pour ne citer que cela. Que dire des connaissances holistiques dans les domaines de : la médecine, l'agriculture, la politique, l'éducation, l'astrologie, la cosmogonie, l'astrophysique, la métaphysique etc propre au continent noir.




Ces codes doivent être réédités afin d'aider la jeunesse en quête du savoir ancestral, aider les gouvernements à mieux appréhender le fonctionnement des choses dans le monde. Et c'est une mission que s'assigne le conseil panafricain des Autorités Traditionnelles et Coutumières, CPTAC/PACTCA.



Tous les espoirs reposent à présent sur Sa Majesté Patrick ELONG KOTTO, Chef du village BANYA à Douala-Akwa Nord nouveau Président du conseil panafricain des Autorités Traditionnelles et Coutumières, CPTAC/PACTCA et son buereu pour une Afrique traditionnellement et coutumièrement prospère.


MBAP'A NTON'A NYAMSI NDIEH MBAPPE

88 vues0 commentaire

Comments


bottom of page