top of page

Litige foncier à Bwapaki


BRICE MELAT ATIOGUE, 2e adjoint préfectoral joue les arbitres.

C'était au cours d'une assise à la chefferie Bwapaki dans l'arrondissement de Fiko. M. MICHEL KAMGUE puisqu'il s'agit de lui, homme d'affaire, est accusé

d'exploiter illégalement plus de 175ha depuis 15ans. Au cours de cette réunion ce dernier dit avoir obtenu ces terres par certains riverains, qui en retours, affichaient un visage étonné après lecture de l'arrêté signé par le ministre des domaines et des affaires foncières HENRY EYEBE AYISSI, lecture faite par l'un des collaborateurs du chef.

Dans cet arrêté, le MINDCAF instruit l'arrêt immédiat des activités sur le site occupé frauduleusement par sieur MICHEL KAMGUE. Ce qui ouvre naturellement un nouveau chapitre de négociation légale sur les terres du village Bwapaki.


Au sortir de ces assisses, quelles étaient les résolutions ?

Le mis en tort MICHEL KAMGUE, conscient du préjudice causé et sa non collaboration avec le village se dit prêt à entamer une nouvelle démarche, si toutes les conditions sont réunies.


SM NGOUA ELEMBE, chef du village Ndongo-Kweliko-Bwapaki, compte sur la bonne moralité de l'autorité compétente pour le bon déroulement de cette affaire.


Le chef attire également l'attention de sa population contre ce genre d'agissement et contre des personnes mal-intentionnées.

Après ces assisses dirigées des mains de maitre par BRICE MELAT ATIOGUE, 2e adjoint préfectoral et qui a vu la présence des émissaires du MINDCAF et plusieurs ressortissants du village venus de tous les coins pour la circonstance.

Le rendez-vous est pris pour le 15 mars prochain à Souza, pour une nouvelle

étape de négociation.


VICHAL DIKOBO S

363 vues0 commentaire

Comments


bottom of page