top of page

La ville de Douala célèbre la journée mondiale de la santé mentale

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme cette journée dans son dernier rapport sur la santé mentale publié en juin 2022 « S'engager en faveur de la santé mentale, c'est Investir dans une vie et un avenir meilleur pour tous. La santé mentale est un droit. Chacun de nous mérite de s'épanouir ».



Cette maxime de l'OMS amène à considérer que s'il nous est souvent arrivé d'ignorer la détresse dans laquelle vivent certains de nos concitoyens, cela ne semble plus possible de nos jours, car cette dernière nous interpelle. En effet, aujourd'hui plus que par le passé, la question de la santé mentale se pose comme une préoccupation majeure de la politique globale de santé des villes à laquelle Douala n'échappe pas.



La célébration de la journée mondiale de la santé mentale permet donc à la CUD de revisiter sa politique en la matière, et mettre en place un réseau de santé mentale intégré qui assure la prévention, la détection précoce et le traitement des troubles mentaux. La ville de Douala dans cette démarche bénéficiera d'un accompagnement communautaire, familial et professionnel, afin d'aboutir à la désinstitutionalisation de la santé mentale qui permettra à terme, la réintégration sociale et la restauration de la dignité des personnes atteintes de maladies mentales et errantes dans tous les secteurs de la société.



C'est la raison pour laquelle depuis le début de la mandature, la santé en général occupe une place des plus prépondérante. A cet égard, la CUD est engagés à mettre tout en œuvre pour garantir aux populations dont elle présidera aux destinées, en plus d'un accès à des soins de qualité, la paix et surtout cet équilibre auquel elles aspirent profondément.


Dans cette optique, tout en s'arrimant à l'orientation de la communauté internationale avec laquelle elle partage cette préoccupation, et, s'inspirant de l'expérience de Yaoundé plonnière en la matière, la Ville de Douala célèbre ce 10 octobre 2023, la journée mondiale de la santé mentale sous le thème : « La santé mentale est un droit humain universel ».


Concrètement, la stratégie vise l'épanouissement de tous les acteurs. Elle s'appuie sur le dynamisme et l'engagement de toute la communauté pour améliorer l'offre de soins en santé mentale afin de faire de Douala ce hub de bien-être, d'équilibre et d'équité sociale.


C'est ce défi que la Ville de Douala s'est donné pour lever les tabous autour des troubles psychiques et expérimenter des dispositifs favorisant le bien-être de ses citadins. Le chantier est certes immense, mais reste surmontable avec la collaboration et la participation citoyenne de tous, conditions nécessaires à l'émergence d'un environnement urbain sain et durable pour notre épanouissement.



CONTEXTE ET JUSTIFICATION


Selon certaines estimations de l'OMS, une personne sur quatre dans le monde souffrirait de problèmes de santé mentale, notamment un trouble psychiatrique ou neurologique au cours de sa vie. C'est davantage un droit fondamental pour chaque individu d'avoir accès à une prise en charge de qualité que ce soit en Europe, en Amérique ou en Asie, et surtout dans les pays en développement où jusqu'à 80% des patients présentant des troubles mentaux graves n'accèdent à aucun traitement . Ce d'autant plus que les problèmes de santé mentale ont des conséquences sur le plan physique, mental, social, environnemental, relationnel et économique.


Dès lors, au Cameroun comme dans la plupart des Etats membres de l'OMS, la santé mentale est devenue un enjeu majeur de santé publique, car touchant des personnes de tous les âges et de tous les horizons. En effet, les personnes atteintes de maladies mentales (PAMME) sont généralement stigmatisées, marginalisées, et victimes de représentations socio-culturelles (sorcellerie, attaques spirituelles, phénomènes paranormaux) aboutissant à une maltraitance physique, psychologique, etc. Dans les cas extrêmes, ces dernières sont abandonnées, rejetées par la société et même les familles et errent dans les rues.



C'est dans l'optique de sensibiliser les populations sur la problématique des personnes atteintes de maladies mentales et errantes (PAMME), de changer la perception qu'ont les populations, qu'à l'image de la Ville de Yaoundé pionnière en la matière, et au regard des dispositions du décret N 2022/354 du 09 aout 2022 fixant les modalités d'exercice de la Police Municipale, la Communauté Urbaine de Douala s'est engagée à mettre en œuvre un projet de sensibilisation communautaire pour la prise en charge des PAMME.


A travers l'édition 2023 de la journée de la santé mentale célébrée sous le thème « La santé mentale est un droit humain universel », la Ville de Douala entend asseoir son positionnement sur cette problématique plus que actuelle. Elle a pour ce faire entrepris longtemps à l'avance, diverses actions favorisant aussi bien la prise en compte de la santé mentale dans sa politique globale de santé communautaire que l'insertion et la réinsertion sociale des PAMME, ainsi que la restauration de la dignité humaine.



ENJEUX DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE MENTALE


Les enjeux relatifs à la santé mentale étant transversaux, ils exigent une réponse axée sur la concertation qui repose sur la nécessité de :

  • Repérer les personnes en souffrance et les orienter vers une prise en charge adaptée;

  • Agir sur déterminants sociaux et territoriaux de la santé mentale;

  • Lutter contre la stigmatisation et les discriminations liées à la santé mentale;

  • Promouvoir le bien-être des populations en intégrant la santé mentale dans les politiques publiques à l'instar de la culture, le sport, et l'éducation.


OBJECTIF GLOBAL


La célébration de la Journée mondiale la santé mentale donne à la ville de Douala l'occasion de faire la promotion de la santé mentale et la prise en charge des malades.


OBJECTIFS SPÉCIFIQUES


  • Améliorer les connaissances, les attitudes et les comportements au sujet de la santé mentale et les problèmes connexes;

  • Susciter l'adhésion des acteurs et intervenants sociaux (décideurs, hôpitaux, associations, organisations de la société civile, communautés, familles, etc.) pour la prise en charge des PAMME;

  • Sensibiliser l'opinion publique sur les questions liées à la santé mentale et mobiliser les énergies pour contribuer à la prise de conscience collective de son existence et du besoin d'en prendre soin.



LES ACTIVITÉS


Les activités retenues pour la célébration de la journée mondiale de la santé mentale 2023 s'étendre 3 jours et il sera question de :

  • La Capacitation des équipes et descente dans les niches de PAMME:

  • Capacitation de quelques agents de sensibilisation sur les techniques d'approches d'une PAMME

  • Descentes dans les familles des PAMME et distribution de quelques présents;

  • Petite séance de travail de débriefing.

  • Visite des malades de l'hôpital Laquintinie Table ronde avec les acteurs impliqués.

  • Célébration de la Journée mondiale de la santé mentale (cérémonie protocolaire)

  • Restitution des activités de terrain: Présentation du Projet de prise en charge psycho-médicale et de réinsertion des PAMME de la ville

  • Présentation d'un sketch/poème visant à sensibiliser sur la promotion des PAMME: Allocutions diverses (deus PAMME réinsérées MDV).

  • Mot de bienvenu de deux PAMME réinsérées;


RESULTATS ATTENDUS


Vulgarisation du projet PAMME; Identification des PAMME dans les rues et dans les familles.


PERSPECTIVES


Elles concernent les activités issues du plan d'actions de la Ville qui vont au-delà de la célébration du 10 octobre 2023 telles que décrites dans le tableau suivant :







VICHAL DIKOBO S.

699233518/670376078

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page