top of page
  • Photo du rédacteurRFI

L’artiste camerounais Penda Dalle, un des piliers du makossa, est décédé



L'artiste camerounais Penda Dalle, un des piliers du makossa, est décédé ce lundi 26 décembre, à Paris. Il a contribué à la popularité de ce rythme dans les années 80 et 90.


Après un séjour au Cameroun, il était retourné en France pour un suivi médical. Penda Dalle s'est éteint à l'âge de 64 ans après avoir survécu à deux AVC, selon ses proches.


L'artiste aura inspiré de nombreux artistes, dont la musicienne camerounaise Nicole Mara qui parle de la « couleur particulière » que Penda Dalle apportait au makossa.


Sa guitare… c’est elle qui ramenait tout le monde sur la piste parce qu’il avait un doigté assez particulier et personnel.


« Tout le monde, toutes les générations se levaient parce que tout le monde se reconnaissait dans ses rythmes », se rappelle Mme Mara. Et d'ajouter à propos de souvenirs partagés avec l'artiste : « C'étaient des moments de partage inoubliables ».


L'artiste camerounais était un des piliers du makossa. Il a contribué à la popularité de ce style dans les années 80 et 90 et même au début des années 2000 avec la production de 7 albums dont Na Mala, produit en 1984 et contenant son plus gros succès: Bonadibon.



2 vues0 commentaire
bottom of page