top of page

Grâce MONEKOSSO, Veuve du Feu Illustre Pr GOTTLIEB LOBE MONEKOSSO reçoit une autre vie de son homme.


"Le vendredi 26 avril 2024, Le Cameroun était en effervescence dans sa partie Sud-ouest du pays où le Dr MANAOUDA Malachie, Ministre de la Santé Publique, se faisait le relais du Comité Exécutif de l'Organisation Mondiale de la Santé, L'OMS pour remettre à titre posthume, la lettre de reconnaissance de la dite institution internationale décernée au Pr Gottlieb LOBE MONEKOSSO, grand homme de sciences au service de son pays et de de l’Afrique, homme d´Etat de la République du Cameroun, natif de Dibombari, plus précisément de l'ethnie Pongo. Lettre établit lors de la soixante-treizième session du Comité régional de l´OMS pour l'Afrique tenue à Gaborone au Botswana du 28 Août au 1er Septembre 2023 de l'an dernier. "



Face au Membre du Gouvernement, Grâce MONEKOSSO, veuve de l´illustre disparu et soutien incommensurable de son mari tout au long de son parcours, a manifesté de manière non-feinte sa pleine gratitude ainsi que celle de tout le clan biologique laissé par le Pr MONEKOSSO, pour cette haute marque de reconnaissance de l'organisation internationale. C'était en présence des autorités administratives, politiques, traditionnelles et religieuses locales, et de plusieurs invités de choix, venus de divers horizons, dont un Représentant de l'OMS Cameroun.

Qui était Gottlieb LOBE MONEKOSSO ?


Né le 13 novembre 1928 à DIBOMBARI, et après des études primaires, secondaires et supérieures entreprises entre le Nigéria et Londres en Angleterre, il s'accomplit médecin et professeur de médecine. Il aura d'ailleurs été le tout premier Directeur du CUSS (Centre Universitaire des Sciences de la Santé du Cameroun), aujourd'hui Facultés de Médecine de l'Université de Yaoundé I. Il est également de 1997 à 2000, Ministre de la Santé Publique de son pays d'origine.

Mais avant, il convient de préciser que celui qui fut le tout premier neurologue du Cameroun aura connu une assez belle carrière à l'international, notamment comme Directeur Régional de l'OMS pour l'Afrique de 1985 à 1995. Il se présentera d'ailleurs en 1988 comme candidat à la Direction Générale de l'organisation.

Cet érudit et éminent homme d´Etat fut acclamé à travers le monde, notamment comme l´une des personnalités s´étant le plus impliquées par ses prises de decision et ses recherches, à l'amélioration de la santé des populations sur le continent africain, et ses combats incessants pour rapprocher les soins de santé des populations. Dans la même verve, il a œuvré intensément à la mise en place des premiers programmes de lutte contre le SIDA en Afrique.


Eminant Professeur et Mérite Gottlieb LOBE MONEKOSSO

L´acte de gratitude de l´OMS vient donc logiquement rejoindre une pléiade d'autres, dont l'admission au « Royal College of Physicians » du Royaume-Uni, et surtout la médaille « Queen Elisabeth II », l'une des plus prestigieuses au monde, dans le domaine de la santé. Avant de quitter ce monde, le Pr Gottlieb LOBE MONEKOSSO laisse un héritage de qualité à la postérité. Il s’agit précisément de ses publications dont « Principes et pratique de la santé communautaire » co-écrit avec le Dr Basile Kollo et paru en 2008, et de « Travels Without Sthetoscope », ouvrage autobiographique paru lui, en 2013.



Cette reconnaissance de plus est condensé de plus d'un demi-siècle de vie professionnelle, de partages d'expériences, de rencontres et d'anecdotes. En 1995, il fonda à Buéa, le Global Health Dialogue, une fondation qui s'implique dans le débat axé sur la santé en Afrique, et au bien-être de la jeunesse. Gottlieb LOBE MONEKOSSO a rejoint ses ancêtres le 19 novembre 2017, riche de 89 ans.


MBAP’A NTON’A NYAMSI NDIEH MBAPPE

+237 652 266 078 / 699 798 144





8 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page