top of page
  • Photo du rédacteurRFI

Francis Ngannou, star du MMA, a marqué le sport camerounais en 2023

Pour de nombreux Camerounais, Francis Ngannou, l’ancien champion du monde de MMA est incontestablement le sportif de l’année 2023. Une année marquée par son combat historique qui l’a opposé à Tyson Fury. Le « Predator », malgré la défaite, a impressionné lors de cette confrontation qui a connu une médiatisation exceptionnelle.


Le Camerounais Francis Ngannou lors de la pesée pour son combat face au Britannique Tyson Fury. Le 27 octobre 2023.
Le Camerounais Francis Ngannou lors de la pesée pour son combat face au Britannique Tyson Fury. Le 27 octobre 2023.

Avec notre correspondant à Yaoundé, Joël Wadem


Pour Francis Ngannou, l’image de 2023 sera certainement cet incroyable combat qu’il a opposé le 28 octobre à Tyson Fury à Riyad, en Arabie saoudite. Pour la « Battle of the baddest » (« Bataille des plus méchants »), devant 20 000 spectateurs, l’ancien champion des arts martiaux mixtes livrait son premier combat en boxe anglaise contre le champion en titre des poids lourds. Pour le Britannique, invaincu en 34 combats professionnels, ce duel s’assimilait à une séance d’entraînement.


Plus vieux (37 ans contre 35 ans), plus petit (1,93m contre 2,06m) et logiquement moins expérimenté, Francis Ngannou était face à un sacré défi : faire tomber l'immense Tyson Fury. Malgré la défaite, Ngannou a impressionné en réalisant l’exploit de mettre au tapis Fury au troisième round.


Décoré par le président Paul Biya


À la faveur de ce combat historique, Ngannou, qui symbolise l’audace, l’endurance et la persévérance pour les jeunes, a été porté en triomphe au Cameroun. Alors qu’il a été désigné sportif de l’année par plusieurs journaux, le président Paul Biya lui a décerné en novembre la médaille de commandeur de l’Ordre de la valeur.


Le « Predator » est devenu le meilleur ambassadeur du MMA au Cameroun : par son entregent, une fédération dédiée à la discipline a été créée en mai. Dans le même temps, Ngannou fait construire, à Douala et à Batié, des arenas pour le développement et la pratique des sports de combat. Ces actions, doublées à sa simplicité, font de Francis Ngannou l’un des sportifs préférés des Camerounais.

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page