top of page

Douala Clean City : MICHEL OUMAROU en mode '' Terminator ''


L’opération coup de poing s’est déroulée dans la journée de mardi 9 avril 2024 dans l’arrondissement de douala 4e. Le chef terre accompagné du 1er adjoint au maire de la ville de douala Dr GEREMI SOLLE, des FMO, l’exécutif communal de Douala 4 et les femmes de Douala Clean City de cette localité. Tour à tour, l’équipe dirigée par Michel OUMAROU a sillonnée quelques emprises occupées illégalement par les commerçants. Rendu au marché rails à bonaberi, le sous-préfet se rendant compte du désordre urbain grandissant dans ce coin, décida de tout mettre au sol. Lui-même en action, mettant propreté dans ce marché annoncé comme étant le plus grand de bonaberi, brillait par le nettoyage effectué par les amazones de la propreté. Un travail de coordination mise en place par le président de comité coordination Douala Clean City dans cette circonscription administrative.

Pour les commerçants les avis étaient partagés. D’autres conscients qu’ils occupaient illégalement les lieux, décidaient de se retirer sans résistance. Tandis que d’autres criaient à l’arnaque qu'ils subissaient par certains agents véreux de la mairie de Douala 4, pointant ainsi du doigt, le régisseur dudit marché. Une accusation déclinée par le régisseur du marché rail, dénonçant un réseau qui collecte de l’argent aux commerçants a son insu. Une situation qui laisse les commerçants perplexes.

« Cette insalubrité participe du désordre urbain, qui fait que l’espace public est utilisé n’importe comment et chacun fait ce qu’il veut » déclare GEREMI SOLLE.

« C’est une première opération qui est une série d’autres opérations. Parce que, après avoir sensibilisé très longtemps, il faut malheureusement être obligé de passer à la phase répressive. Cette opération de lutte contre le désordre urbain, a pour but de concourir à l’embellissement de notre cité, pour que notre ville soit agréable et où il fait bon vivre.

Nous n’allons pas nous arrêtez, on va continuer jusqu’à ce les populations s’approprient les idéaux de la ville » ajoute le premier adjoint au maire de la ville de Douala. << on nous prend de l'argent pour s'installer au marché, 1000, 2000, voir 5000 FCFA>> déclarent quelques commerçants.

Malgré les pleures des uns et des autres avec les propos courants (on va aller où ?) Michel OUMAROU et son équipe ont tenu d’aller jusqu’au bout de leur action, promettant des sanctions plus graves pour les récalcitrants. Il promet également de continuer cette opération jusqu’à ce que force revient à la loi.

Plusieurs commerçants obstruaient totalement le drain, en exposant les vives frais en même le sol, ignorant complètement le danger qu’ils couraient. Au soir de ladite opération, le marché rail affichait fière allure.

Une seule question reste à poser, entre autorité et commerçant, qui gagnera cette bataille (la saleté ou la propreté) ?

Affaire à suivre.



VICHAL DIKOBO S

699233518/670376078

9 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page