top of page

Conseil de Communauté de Douala : MBASSA NDINE assure.

Dernière mise à jour : 29 oct. 2022

La Salle des Fêtes d'Akwa a abrité la séance plénière de la troisième session ordinaire du Conseil de Communauté de l'année 2022. Une session consacrée à l'évaluation de l'exécution du budget de la Communauté urbaine de Douala au 30 Septembre 2022 et, à la présentation des orientations budgétaires pour l'exercice 2023.



Initialement voté par l'organe délibérant à hauteur de 58,9 milliards de francs CFA, le budget de la CUD pour l'exercice 2022 a été finalement porté à 69,3 milliards de nos francs, après incorporation du résultat positif d'un peu plus de 3 milliards de francs dégagé par le compte administratif de l'exercice 2021 et, prise en compte de deux autorisations spéciales de recette et de dépense d'un même montant de 7,37 milliards de francs CFA, correspondant à celui de l'emprunt négocié auprès de la banque UBA pour des acquisitions d'équipements et matériels divers.


Au 30 septembre 2022, l'exécution du budget de la CUD affichait, pour le volet recettes, des émissions de 45,5 milliards de francs CFA, soit 65,6 % de la prévision budgétaire et, des recouvrements d'un montant de 39,7 milliards de francs CFA, représentant 87,2 % des émissions à la même date et 57,25 % de la prévision pour l'année.


Au 30 septembre 2022, des recouvrements de recettes de 498,26 millions de francs CFA, rattachés aux exercices budgétaires antérieurs, avaient été enregistrés par ailleurs.



Pour ce qui est des dépenses, les engagements s'élevaient à 32,27 milliards de francs CFA, soit 46,5 % de la prévision annuelle. Il est à relever que ce niveau d'engagements, bien en retrait par rapport à la programmation initiale, marquait néanmoins une nette amélioration par rapport à celui de la même période pour l'exercice précédent. Les ordonnancements, quant à eux, s'élevaient à 23,5 milliards de francs CFA au 30 septembre 2022, accusant ainsi un recul de 6,75 % comparés à la performance enregistrée au 30 septembre 2021.


La CUD assure que les différents services ont été sensibilisés sur la nécessité de relever, autant que faire se peut et, avant la date réglementaire de clôture des engagements budgétaires, le niveau de consommation des crédits qui leur ont été alloués, celui-ci étant un assez bon indicateur des prestations servies à des populations de plus en plus exigeantes. L'espoir est que, les réalisations du troisième trimestre permettront de réduire sensiblement le gap par rapport aux prévisions initiales. Ainsi, nous afficherions au final une performance globale encore en amélioration, après celles déjà encourageantes de 2020 et 2021, pour le plus grand bien des populations.



Le budget de l'exercice 2022, cela va de soi, relèvera bientôt du passé. « Nous sommes tout naturellement, en cette période de l'année, déjà pleinement engagés dans la phase de préparation du budget de la Ville de Douala pour l'exercice 2023. Nous avons le devoir, pour cette session du Conseil de Communauté, de présenter aux membres de l'organe délibérant les grandes orientations qui constituent le socle du projet de budget que nous soumettrons à leur sanction à la session du mois de décembre » déclare Roger MBASSA NDINE, maire de la ville de Douala et président du conseil.


Le programme budgétaire de 2023 portera la marque de la détermination à faire réussir l'implémentation de cet immense projet.



Les grands axes


Dans le domaine de la promotion du développement économique et de la protection de l'environnement, programme N° 1 dans notre nomenclature budgétaire, les actions essentiellement envisagées concernent :


  • La modernisation des équipements publics marchands de la ville, les priorités arrêtées étant la restructuration du marché de Bonamoussadi et, l'extension et la modernisation du marché central;

  • L'amélioration et la densification du réseau de voiries urbaines, avec la mise en œuvre d'un dispositif d'entretien renforcé, grâce à l'entrée en activité de la Régie des Routes et des Constructions envisagée au deuxième trimestre 2023 au plus tard;

  • Le renforcement des actions notamment par un curage plus intense des drains et des caniveaux et, nous l'espérons, l'aménagement de nouveaux drains dans la mesure des moyens disponibles;

  • La mise en œuvre d'un programme ambitieux de sécurisation des réserves foncières et de renforcement de l'assiette foncière de la CUD;

  • La poursuite des actions d'amélioration de la mobilité urbaine par une modernisation des systèmes de transport, qu'il s'agisse des motos taxis, des taxis ou du transport de masse avec la mise en œuvre désormais proche du grand projet de Bus Rapid Transit.


Les axes d'actions retenus au titre des orientations budgétaires pour l'exercice 2022 feront l'objet d'une attention particulière lors des conférences budgétaires qui se tiendront à partir de la semaine prochaine, dans les choix qui seront opérés pour les budgets des différents services de la CUD.



Il faut relever que la CUD veillera particulièrement à la sélection de celles des opérations qui, en ligne avec ces orientations, présenteront par ailleurs un degré de maturation satisfaisant.


Sans oublier l'action inlassable au plan de la lutte contre le désordre urbain qui se poursuivra avec plus de détermination encore. « Nous travaillerons à mettre la police municipale, notre bras séculier en la matière, en conformité avec les dispositions du décret signé le 09 août dernier par le Chef de l'Etat, texte qui fixe les modalités d'exercice de la police municipale » ajoute le premier magistrat de la ville de Douala.


On peut également noter quelques résolutions qui ont été prises. Entre autres, le vote d'une délibération qui servira à la subvention à l'hopital laquitinie de douala, l'obtention dans les prochains mois des ambulances, qui seront disposés dans certains coins de la ville, dans le but de transporter en urgence et gratuitement les malades vers l'hopital laquinitine, plaque tournante de ce dispositif. Et une solidarité accrue envers des personnes ne pouvant se payer la totalité de leurs soins médicaux. A cet effet, la ville s'occupera en partie, dela prise en charge des personnes indigentes.



VICHAL DIKOBO S


107 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page