top of page

Canton Bonambela : " la récréation est terminée

Le nouveau Préfet du Wouri plébiscite le Roi Akwa, Dr Louis DIN DIKA AKWA et en appelle à la paix et à la mobilisation de tous derrière le monarque Bonambela


Vendredi 5 juillet 2024 fut une journée grandiose et historique dans le Canton ( Akwa) Bonambela à Douala. En effet, ce jour-là, une foule immense, multicolore et enthousiaste avait répondu à l'invitation du nouveau Préfet du Département du Wouri, M. Syliac Marie MVOGO, à une rencontre de travail avec toutes les forces vives Akwa à la chefferie supérieure du Canton.


Il est exactement 15h35 quand le cortège du Préfet arrive sur les lieux. Le patron du Wouri est accueilli par le Chef Supérieur, SM Dr Louis DIN DIKA AKWA qui lui présente un impressionnant comité d'accueil constitué de Chefs Traditionnels des villages Akwa ainsi qu'une bel échantillon d'illustres élites dont ce Canton est richement pourvu.

C'est dans une jubilation festive que le Préfet passe en revue les femmes en kabas rangées tout le long de la route parée de couleur bariolées et vibrant aux sons variés de youyous et de tam-tams traditionnels , auxquels se sont joints les vuvuzelas d'une délégation de compatriotes musulmans venus témoigner du vivre ensemble dans ce Canton central de Douala.

L'hôte du jour peut ainsi toucher du doigt la grande et indiscutable popularité du Roi des Akwa, l'adhésion enthousiaste de son peuple et la fidélité des forces vives: la rue et la cour royale sont noires de monde quand le Préfet du Wouri prend enfin place.


Deux allocutions de circonstance, servies en guise d'entrée, donnent le ton de la rencontre du jour.

Au nom de toutes les autorités traditionnelles Akwa, SM Raymond MOUDIO TIKI, Chef du village Bonelang, tout en souhaitant la bienvenue au Préfet, dresse une éblouissante carte de visite de ce " Canton exceptionnel", baptisé " lieu de naissance du Cameroun moderne" ( traité germano - Duala de 1884 signé à Akwa), terre de brillantes élites tant au plan national que local, poumon économique de Douala donc du Cameroun, etc...

Ce fut ensuite la révélation de la flamboyance et du talent de la jeunesse Bonambela en la personne de Mlle Géraldine DOUALLA MOUTOME, fille du regretté Garde des Sceaux. Dans un phrasé, de haute et prestigieuse volée soutenue par des salves répétées d'applaudissements, cette jeune directrice des ressources humaines dans une société de la place a scandé le soutien total de sa génération au monarque Akwa; mais surtout explicité les raisons de ce soutien sans faille. Celles-ci tiennent tant à la communauté générationnelle, à l'exigence historique d'assurer la continuité de prestigieux ascendants qu'à la soif d'apporter une juvénile pierre à l'édification du Canton.

Prenant enfin la parole, le Préfet Syliac Marie MVOGO a, d'entrée de jeu, donné son verdict au vu de ce qu'il venait de voir et d'entendre, reconfirmé la légalité et la légitimité du monarque Akwa et livré enfin un véritable cours magistral sur la procédure de désignation et d'homologation d'un chef traditionnel de premier degré au Cameroun, le tout agrémenté de judicieux conseils.

S'appuyant sur l'immense mobilisation populaire du jour, il proclama " trancher dès aujourd'hui tout débat de légitimité ou d' illégitimité à Akwa". La messe était dite.

Cependant, en pédagogue et en bon administrateur, garant de l'ordre et de la paix dans son unité de commandement, il entreprit une forte éloquente démonstration du processus conduisant à l'homologation d'un chef de 1er degré, conformément aux lois et règlements de la République.

Cette procédure, déclare-t-il, qui commence par la Préfecture et s'achève à la Présidence de la République a été minutieusement respectée à Akwa et soigneusement encadrée par une multiplicité de collectes d'avis et d'enquêtes diverses à tous les niveaux. Ce qui autorise SM Dr Louis DIN DIKA AKWA de bénéficier aujourd'hui d'un arrêté d'homologation ( que le Préfet brandit fièrement) dont il confirme l'entière et indiscutable authenticité, rangeant toute contestation au rang de "sacrilège".

Il termina son vigoureux et édifiant propos par des conseils de paix, d'union et de rassemblement derrière le King Akwa à qui il demande à son tour d'aller à la recherche du dernier brebis manquant à son troupeau, reprenant ainsi une imagerie chrétienne.


Des animations culturelles, marquées notamment par l'émouvante prestation de Mama Africa ( Huguette MANGAN) du groupe NABASK, ont égayé cette grande rencontre, fort réussie de l'avis de tous les participants et de la vingtaine d'organes de presse présents .


Tout s'est achevé par une séance de photos et un cocktail, servis dans l'allégresse générale, la communion des cœurs et des esprits fort heureux de voir la communauté Akwa reprendre le chemin de la paix et de l'union pour le progrès.




VICHAL DIKOBO S

699233518/670376078

114 vues0 commentaire

Comments


bottom of page