top of page

CAN 2024 : à 10, la Guinée tient tête au Cameroun

De notre envoyé spécial à Yamoussoukro – En ouvrant le score d'entrée puis en résistant à 10 durant une mi-temps, la Guinée a réalisé une bonne opération lundi dans le groupe C de la Coupe d'Afrique en arrachant le match nul face au Cameroun (1-1). Les Lions indomptables joueront gros vendredi contre le Sénégal, vainqueur plus tôt de la Gambie.


L'attaquant camerounais Karl Toko Ekambi à la lutte avec le défenseur guinéen Mouctar Diakhaby. © Issouf Sanogo, AFP
L'attaquant camerounais Karl Toko Ekambi à la lutte avec le défenseur guinéen Mouctar Diakhaby. © Issouf Sanogo, AFP

Les Lions indomptables sont tombés sur un os. Le Cameroun n'a pu faire mieux qu'un match nul face à une Guinée vaillante (1-1) et qui aurait même pu espérer mieux sans l'expulsion de son capitaine François Kamano. Dans le "groupe de la mort" portant la lettre "C", le Sénégal prend la tête après sa claque infligée à la Gambie (3-0).


Après les Lions de la Teranga, ce sont ceux réputés indomptables qui se présentaient dans l'arène de Yamoussoukro dans un choc francophone face à la Guinée. Et les supporters du Syli national sont venus en nombre, armés de tambours, pour encourager leur équipe après avoir largement soutenu le Sénégal lors du premier match.


Face à un Cameroun en manque de certitude depuis plusieurs mois, la Guinée rentre bien dans le match. Il ne faut que 10 minutes à Mohamed Bayo pour trouver la faille, trompant Fabrice Ondoa d'un tir croisé. Le gardien de Nîmes a été choisi dans les cages pour remplacer André Onana, arrivé seulement dans la nuit après avoir été retenu par son club Manchester United.



Le Cameroun est contraint à la réaction. Nkoudou sonne la révolte : son service pour Zambo Anguissa est mal négocié par le Napolitain (13e) tandis qu'il est lui-même trop court pour reprendre un centre de Magri (26e). Privés de leur emblématique Vincent Aboubakar, blessé à l'entraînement, les Lions indomptables sont sans inspiration.


En face, la Guinée se délecte de son avance et s'en amuse : le latéral Sylla tente même un lobe de loin en voyant Ondoa légèrement avancé (30e).


Carton rouge pour Kamano


Bien en place, elle fait mieux que résister aux assauts des quintuples champions d'Afrique. Mais un carton rouge rebat les cartes : auteur d'une vilaine semelle sur Magri dans le rond central, le capitaine François Kamano est expulsé juste avant la mi-temps.


Au retour du vestiaire, le Syli national est pourtant bien à l'œuvre. Sur une transition rapide les Guinéens se retrouvent à trois contre deux. Mais Guilavogui, décalé à droite, tergiverse (49e). Il peut s'en mordre les doigts : le Cameroun égalise dans la foulée. Georges-Kévin Nkoudou adresse un centre millimétré au second poteau pour Franck Magri. L'attaquant toulousain prend le dessus sur Sylla et reprend de la tête (51e, 1-1).



Réduite à 10, la Guinée joue les contres à fond. Et ses supporters enragent quand Harold Moukoudi n'écope que d'un jaune après un tacle très en retard qui annihile un contre éclair du Syli (62e).


Le Cameroun s'installe dans le camp guinéen mais semble bien maladroit à l'heure de conclure, à l'image de la tentative de Ntcham (67e). Une domination stérile qui fait enrager Samuel Eto'o, la légende camerounaise désormais président de la Fecafoot, en tribunes. Koné sauve les siens d'une frappe vicieuse de Karl Toko Ekambi dans les dernières minutes (88e).


Vaillante jusqu'au bout, la Guinée résiste avec le cœur et arrache avec les dents le point du match nul. Un premier point qui pourrait faire toute la différence dans le groupe C. Le Cameroun lui pourrait se retrouver dans une situation inconfortable en cas de défaite vendredi dans le duel des Lions face au Sénégal, actuel leader du groupe.

bottom of page