top of page

CAN-2022 : le Cameroun se console avec la 3e place arrachée au Burkina Faso

Dernière mise à jour : 6 févr. 2022



Le Cameroun monte sur le podium de sa CAN à domicile. Au terme d'un scénario incroyable, les Lions indomptables sont parvenus à égaliser face au Burkina Faso avant de prendre le meilleur lors de la séance de tirs au but (3-3, t.a.b. 3-4).


Le Cameroun a sauvé l'honneur. Pourtant mal engagé face au Burkina Faso lors du match pour la troisième place, les Lions indomptables ont réussi à renverser la partie avant de s'imposer lors des tirs au but (3-3, t.a.b. 3-4).


Pour ce match où l'équipe disait pourtant vouloir "se remobiliser" après la déception de la demi-finale perdue contre l'Égypte pour offrir un podium à la nation qui l'a poussé durant un mois, Toni Conceiçao, fait pourtant le choix d'une équipe remaniée. Par rapport à l’équipe alignée face aux Pharaons, seuls André Onana et Samuel Oum Gouet gardent leurs places dans le onze.


Une équipe neuve qui peine rapidement contre les Étalons, "en mission" pour donner du bonheur à son peuple qui traverse une crise politique et sécuritaire.


Les Burkinabè prennent le match en main


Abdoul Tapsoba, venu de la gauche, repique à l'intérieur et tente une frappe lointaine. Mais elle est trop écrasée pour inquiéter André Onana (11e). Le Cameroun réplique. Oyongo adresse un centre pour la tête de Jean Onana, mais son tir passe juste au-dessus de la barre (22e).


Le Burkina Faso ouvre le score juste après. À droite, Issa Kaboré adresse un centre pour l'autre latéral qui était monté. l'ancien du SM Caen Steeve Yago reprend le ballon du pied et trompe André Onana (24e, 1-0). Un premier but qui ressemble à une copie-carbone de celui encaissé par le Cameroun lors du match d'ouverture face aux Burkinabè.


Quelques minutes plus tard, André Onana sort pour devancer une passe en profondeur à l'intention d'Abdoul Tapsoba, mais les deux hommes se percutent et restent au sol (27e). Est-ce une conséquence ? Onana se troue complètement sur un centre de Oyongo rate et met le ballon au fond du but. La VAR confirme que le ballon n'est pas sortie au départ du centre et accorde le but du break aux Burkinabè (44e, 2-0).



Toni Conceiçao espère renverser le match en faisant entrer Vincent Aboubakar et Nicolas Moumi Ngamaleu à la mi-temps. Mais Djibril Ouattara semble doucher les espoirs des Camerounais en reprenant de la tête un centre de Bertrand Traoré (50e, 3-0).


Le Cameroun renversant


Toko-Ekambi est la carte suivante abattue par le sélectionneur portugais. Les Lions vont prouver qu'ils sont réellement indomptables. Sur un corner, le Lyonnais manque sa tête. Bahoken est à l'affut et à l'arrache il met le ballon au fond des filets pour réduire le score (70e, 1-3).


De quoi redonner l'espoir aux Camerounais d'un scénario miraculeux. Une minute plus tard, Excentré sur la gauche, Toko-Ekambi repique à l'intérieur, et frappe. Le ballon est sorti de justesse par Farid Ouedraogo en corner (73e).


Le gardien burkinabé va s'ingénier à repousser le retour du Cameroun dans le match. Il repousse les tentatives d'Aboubakar, Toko-Ekambie et Jean Onana. Il finit cependant par craquer sous les coups d'Aboubakar. Le capitaine des Lions signe un doublé express (86e, 88e, 3-3). Son huitième but dans la CAN.


Sur le dernier, Ouedraogo se blesse et sort sur civière, percuté par son propre joueur. Le troisième gardien Aboubacar Sawadogo le remplace.


Le Cameroun monte sur le podium de sa CAN à domicile. Au terme d'un scénario incroyable, les Lions indomptables sont parvenus à égaliser face au Burkina Faso avant de prendre le meilleur lors de la séance de tirs au but.


Et lors des tirs au but, le Cameroun exorcise la séance complètement ratée face à l'Egypte. Onana détourne le tir de Blati Touré, se faisant pardonner sa bourde lors du match. Pour le Cameroun, l'honneur est sauf même si la médaille est de bronze.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page