top of page

Can 2021 : Douala réclame ses demi-finales à Japoma



C’est un véritable cri de cœur que lancent les populations de la capitale économique du Cameroun. Une initiative portée par le journaliste camerounais Didier Ndengue.



Le stade de Japoma à Douala, capitale économique du Cameroun a abrité ce samedi, une superbe rencontre entre le Cameroun et la sélection de la Gambie. Le public venu nombreux dans ce joyau architectural a célébré la beauté du football africain. Malheureusement, c’était le dernier match de la Can 2021 à se jouer dans le stade de Japoma.


La confédération africaine de football a décidé que Japoma n’abritera plus une rencontre des demi-finales comme prévu par le calendrier de départ. Une situation qui énerve les « doualais ». C’est d’ailleurs dans cette lancée que Didier Ndengue, le directeur de publication de la Plume de l’Aigle, par ailleurs habitant de la capitale économique du 237 (Cameroun) vient de lancer l’initiative : « Douala réclame ses demi-finales à Japoma ».


Actu Cameroun vous présente ici son plaidoyer pour le besoin de la cause :


Les populations de la ville de Douala veulent au moins une demi-finale de la CAN au stade de Japoma. Les présidents de la Confédération africaine de football (CAF) et du Cocan doivent se concerter pour lever la suspension qui pèse sur cette magnifique infrastructure qui fait le plein d’œuf à chaque rencontre, depuis quelques jours grâce au dynamisme des membres du Cocan et de la merveilleuse population de Douala.


En plus, on ne peut quand-même pas tout donner à Yaoundé, alors que la population de Douala est la plus active dans les gradins. Elle anime et donne un sens divin à la CAN.


Qu’est-ce qui fait problème au juste Monsieur le président? La pelouse ? La CAF ne peut quand-même pas céder aux caprices de certains détracteurs des réseaux sociaux et médias aux ordres. Les professionnels et anciennes gloires du football africain n’ont aucun problème avec la pelouse du stade de Japoma, qui fait d’ailleurs partie des plus beaux d’Afrique.


La ville de Yaoundé a abrité le tirage au sort, la cérémonie et match d’ouverture en présence du couple présidentiel. Elle abritera encore la finale en présence de la plus haute autorité de notre pays. Et Douala alors dans tout ça ?


Ici où certains n’ont jamais eu l’occasion d’assister à un tel événement en présence du Président de la République, n’a-t-elle pas aussi droit au bonheur jusqu’à la fin de la compétition ? Devons-nous tous aller à Yaoundé pour vivre ces moments inoubliables en direct ou nous contenter du petit écran ?


Non! Monsieur le président de la CAF, Douala veut aussi savourer les demi-finales de la CAN à Japoma.


Didier Ndengue

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page